Obscures terreurs – Jonas

Foutu pour foutu, autant coucher quelques bribes de mon malheur sur papier, pour la postérité. Laisser une trace. Un témoignage morbide et futile d’une scène sans visage et sans existence aux yeux du monde. L’homme qui vit au quotidien n’a d’autres préoccupations que ce dans quoi il s’est enfermé, souvent…

Continuer la lecture
Fermer le menu