La Laverie, au service occulte de sa majesté – Ulule

Source: La Laverie, au service occulte de sa majesté – Ulule

On vous a menti sur toute l’histoire contemporaine. Durant la Seconde Guerre mondiale, les nazis ont failli l’emporter grâce à leurs sacrifices humains et leurs invocations des puissances ténébreuses qui rôdent derrière la porte d’autres univers. L’informaticien Bob Howard (pseudonyme clin d’oeil à H. P. Lovecraft) a été engagé de force au Bureau des Atrocités, dit aussi la Laverie Centrale, parce qu’il a eu le malheur d’explorer des archives qui auraient dû être effacées et d’y apprendre la thaumaturgie mathématique. Sans compter qu’au passage, et il a bien failli redessiner sa ville natale de Wolverhampton.

Bref, La Laverie, le plus secret des services secrets britanniques, veille à ce que certains théorèmes dont l’utilisation pourrait ouvrir l’accès sur d’autres univers où guettent les horreurs tentaculaires ne soient jamais redécouverts. Ce qui n’exclut pas la bureaucratie la plus tatillonne. Et Howard est l’un de ses agents qualifiés action.

Issu d’un croisement improbable entre les classiques de l’espionnage, les horreurs tentaculaires de HP. Lovecraft et la culture geek, ce cycle réussit à allier humour british et effroi en renouvelant le genre de l’horreur cosmique, exploit récompensé par plusieurs prix Hugos.

Pourtant, seuls les deux premiers romans du cycle sont édités en français. Trop « geek » pour le grand publeek ?

Après voir espéré en vain, puis trépigné pendant plusieurs années, je suis passé à l’action avec 500 Nuances de Geek, maison d’édition associative spécialisée dans les angles morts de l’imaginaire. La Laverie revient ainsi en français, après plus de 10 ans d’éclipse. Et pour donner toute sa portée à l’univers, nous allons au delà, en le déclinant en beau livre et en jeu de rôle….

Le lien vers le financement : https://fr.ulule.com/la-laverie/

Fermer le menu